Textes

# 1 ÉCORCE OK

 

Ce qui me paraît juste

C’est l’écorce du ciel

À mon corps ajusté

 

C’est l’écorce du ciel

D’où je suis tombée

Muette de souche

Les mains en l’air

Plusieurs fois

 

Les mains sur toi

Plusieurs fois

 

Je suis née

Du désir de savoir

Ce que le ciel porte en lui

 

De chemins, de chagrins

En commun

De chemins, de chagrins

D’héritages et de portes

À notre portée

 

Nous vivons

Nous venons de la nuit

 

Je suis née pour danser

Pour que la nuit

Ne danse pas seule

Pour que la nuit

Ne tombe pas seule

 

Je danse, j’ai dansé

Je danserai la nuit

Je danse, le sein gonflé

Le ventre heureux

Désir troué, fendu en bouche

Je danse, même si le coeur

Même pas pas peur

J’ai le rire terrestre

La quête, la fuite

En bottes de sept lieues

Le visage en cheveux

Les cheveux passent

Avant le vent

L’amour repousse

Après le vent

 

Que disais-tu ?

Je danse, je suis tombée

Je suis au sol, je suis au ciel

Je suis le sol, je suis le ciel

Où je suis

 

C’est sur ce sol

Que quelque chose de toi

S’est posé sur moi

 

Quelque chose de cru

Quelque chose de grand

De plus grand que moi

 

A cru en moi

 

Un courant d’air chaud Traversant

Ta lettre était dedans

 

Je suis tombée

Tombée sur ta lettre

 

TOMBÉE SUR TA LETTRE, à paraître 2018,

Thézame Barrême (textes), Ann Cantat Corsini (photos)

 

L’ADIEU COUSU DANS LA POCHE, Récit du monde, 2018

Thézame Barrême

 

PARCE QUE LES ARBRES MARCHENT, Moires, 2016

Thézame Barrême

 

(A suivre)