Biographie

Écrivain, femme de lettres française, Thézame Barrême, née Nathalie Marthe Doutreleau, est auteur, compositeur, interprète pour le groupe Hedy Lamarr fondé avec Abdul  Jaba en 2015. Écriture de soi, lutte contre la violence, marche des femmes, de la pensée sont ses thèmes de prédilection. Une posture poétique que l’on retrouve dans son roman Parce que les arbres marchent (Éditions Moires 2016), dans « Tombée sur ta lettre » (Correspondance poétique avec la photographe Ann Cantat Corsini, à paraître en 2018), ainsi que dans ses collages, ses récits de voyage.

Professeur au Cours Florent Musique  Thézame écrit pour d’autres artistes ou les accompagne en ateliers résidences d’écriture dans des lieux de culture comme la Fondation Vincent Van Gogh (Arles), les Francofolies, Poémart (Nouméa), Cifap, La Maison du Passage ou Zébrock. À son actif, les rencontres auteurs/compositeurs Debout les Mots ! aux Trois Baudets, avec Ignatus de 2006 à 2010.  Et la création en 1997 du 1er festival d’Art de la rue parisien, avec le réalisateur  Georges Luneau, Le Printemps des Rues qui rassemble désormais 30 000 personnes par an. La tête dans les arbres et les pieds dans la pluie, c’est en Baie de Somme qu’elle a grandi. Elle partage son temps entre Arles en Camargue et Paris.

Maître ès Sciences économiques à l’Université de Picardie, diplômée de l’ENSCI Les Ateliers et de la London Shool of Printing (Master in Art), du CELSA Paris Sorbonne (DESS) et de l’IRMA Paris X (Licence en Gestion de Projets Musicaux).
——————————
« Un auteur, dans ce portrait rêvé, une histoire. Un auteur, avec un regard particulier sur la vie, le voyage, l’enfance. Pour qui le détail est très présent. Un auteur femme avec une voix de femme, posée, avec un fond timide et sentimental. En même temps, quelqu’un qui sait ce qu’elle veut, ce qu’elle fait ! Et ce qu’elle fait tourne autour de la musique, de la poésie… où elle transforme sa fragilité et utilise sereinement son goût des mots. C’est frais, c’est vrai, poétique, assumé. Avec un côté Prévert ». Brigitte Kernel. France Inter.

== Bibliographie ==

2018 : « Tombée sur ta lettre » avec Ann Cantat Corsini (à paraître)

2018 : « Près du radiateur » (Féroce Marquise)

2017 « L’adieu cousu dans la poche » (Récits du Monde, réédition sonore)

2016 : « Parce que les arbres marchent » (Editions Moires)

2010 : « Warda ! Ou la voix de l’autre » (La Maison du passage)

2008 : « Tu sens bon » avec Cyril Douay (La Maison du passage)

2005 : « Le Guide du respect » avec Sihem Habchi, Ni putes ni soumises (Cherche Midi Éditeur)

2004 : « L’adieu cousu dans la poche » (La maison du passage, 1ère édition)

Parce que les arbres marchent, Editions Moires, 2016

== Discographie ==
2018 : Hedy Lamarr Écriture et co-composition de l’album éponyme, avec Abdul Jaba. (À paraître) Photo : Ann Cantat Corsini

2011 : Textes pour The Chase et co-signature d’un album en anglais, réalisé par Mark Plati et sorti chez Pias.

2010 : Collaboration sur le cinquième album de Samarabalouf (F2F Music)

2009 : Textes pour Dikès du collectif Mon côté punk/Larue Ketanou (Djolo, Gaïa)

2008 : Textes pour Ouvre-Boîtes et création avec Ignatus (composition, realisation)

2005 : Première collaborations avec Squaw (Matico 2016)

2002/2005 : textes des premiers EP puis album album de Lola Baï (The voice 2016)

2000/2002 : Textes des deux premiers album du groupe Bahasabé, formé alors de James Sadras et Sérena Fisseau (Fortin Editions)

1999 : Premières chansons avec Jami Rose (ex Maximum Kouettes)

 

Mark Plati (Prince, David Bowie, Bashung, Rita Mitsouko) parlant de The Chase (Thézame Barrême/Cyril Douay) et de la création musicale à la française

 

Le Printemps des rues, fondé en 1997 par Thézame Barrême et Georges Luneau. Ici Générik Vapeur en 2001.

 

== FORMATION ==

Maître ès Sciences économiques à l’Université de Picardie, Thézame Barrême est diplômée du CELSA Paris IV/La Sorbonne et de l’IRMA, Paris X – Licence de Gestion de Projets Musicaux et de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle, Master of Arts ENSCI/Les Ateliers/London School of Printing.

 

==ANTI PORTRAIT ==

Du Jean Palomba tout craché ! Forcément ça crache un peu. Du Jean Palomba que je ne résiste pas à livrer tel quel. Forcément.

« Thézame Barrême habite dans le 11e à Paname mais à Arles c’est au 11 de la rue qui porte son nom qu’on peut la trouver, Thézame, rue Barrême ou Doutreleau, comme le nom de ma cousine par alliance, une bretonne prénommée Caroline (selon une généalogie établie par Boby Lapointe, l’inventeur de l’embrayage automatique pour automobile comme la rime). Mais revenons à Barrême, ville des Alpes de Haute Provence et mathématicien Tarasconais monté à Paris et qui donne son nom à sa rue à Nathalie (chanson de Bécaud) mais non à Thézame mais aussi à une ville : Barrême dont l’école baptisée Victor Hugo lequel adorait lire Nathalie Doutreleau dite Thézame vivant à Barrême, non à Paris, rue Barrême mais non à Arles, Thézame mathématicienne d’origine bretonne, non, écrivain poète chansonnière vivant à Arles en Bretagne ? Non à Barrême dans les Alpes de Haute Provence, mais non sur une couverture rouge enveloppant un texte sous les draps du livre : Thézame Barrême : Parce que les arbres marchent aux éditions Moires. Bon si elles, les éditions Moires marchent, l’on croit savoir que c’est à Bordeaux où passe la Garonne, alors Doutreleau peut bien avoir 2 noms et répondre à un prénom qui n’existe pas et à un autre qui s’est perdu nativement dans le lit d’un fleuve appelé livre d’outre l’eau ou habiter dans une ville qui est une rue qui porte son nom, celui d’un mathématicien né à Tarascon, oui mais elle, Thézame, peut-être naît-elle à Saint Malot où l’on peut prendre la rue Doutreleau. D’ailleurs moi-même (mais qui moi, Boby Bécaud né Hugo ?) j’ai une cousine par alliance qui vit à Bordeaux, mais qui est bretonne puisqu’elle s’appelle Caroline, Caroline Doutreleau, infographiste à Bordeaux. Quant à Nathalie, pourquoi pas Victor ou… Hugo ? Mais non Victor Hugo, c’est une école à Barrême près de Digne en France sur la terre, ici, là-bas, Digne où sont les bains, d’outre l’air et d’outre l’eau, d’outre l’air et d’outre l’eau. Résonance. »

Barrême : Ecole Victor Hugo l’histoire d’un buste – Actualites locales Moyen et Haut Verdon, Pays A3V